Abonnez-vous à notreNewsletter

Nous vous aidons à

trouver la taille
parfaite

Voir le baguier

Notre actualité

La collection bijoux Paris fait peau neuve !

Les bijoux d’été font leur grand retour dans notre bijouterie en ligne ! L’occasion pour chacune d’entre vous de choisir des bijoux chics, des colliers tendances estivales, des boucles...

Voir toutes les actualités

Eliot, 40 ans d'histoire

Fin des années 1960, dans son petit studio parisien de la rue Louis Blanc, Mr Lévy crée son premier bijou. Son esprit inventif, ses mains habiles, c’est l’amour d’une jeune femme qui les lui révèle.

«Elle devint sans le savoir ma muse et au gré de ses tenues, de ses humeurs je dessinais des accessoires de mode tantôt chics, parfois sensuels, souvent fragiles mais toujours gorgés d’émotion...»

Rapidement le charme opère et le petit appartement de la Rue Louis Blanc devient un nid d’amour et de créativité. «Je ne sais toujours pas si ce sont mes bijoux ou moi qui lui ai plu mais elle est venue vivre avec nous au milieu de mes pinces et des perles» plaisante Mr Lévy.


Juillet 1970, le couple s’offre des vacances à St Tropez. Il emporte avec lui sa toute première collection.

«On s’est dit qu’on ne pouvait pas partir sans nos créations. On a pris un sac et puis sur le chemin on s’est dit et si on essayait de les vendre sur la plage?»

Les 50 premiers bijoux Eliot sont vendus en une journée. «C’est comme ça, par une folle journée de juillet 1970, que l’aventure Eliot a commencé» raconte Mme Lévy.


Rapidement les créateurs se remettent au travail. Les collections s’enchainent, le nid de la Rue Louis Blanc se fait trop petit. L’atelier de la rue du Temple voit le jour en 1972.

L’entreprise se développe et la première boutique Eliot voit le jour en 1979.

Le bouche à oreille suscite la curiosité des rédactions presse, Eliot se fait un nom, de nombreux professionnels s’intéressent au précurseur du bijou fantaisie.


Le couple s’accorde une parenthèse et donne naissance à ses deux enfants Karine et Jordan.

De l’entreprise ils ont tout connu. Des premiers professionnels sceptiques, aux coups de coeur d’attachés de presse de renom, Karine a appris à croire en son projet : «Ma mère était déterminée. Elle n’a jamais baissé les bras et m’a toujours dit qu’il fallait oser»


En 2010, après 10 ans passés au côté de leur père, la fratrie prend le relais du couple. Cet héritage culturel, ils souhaitent en prendre le plus grand soin. «Mon père est très exigeant. Il apporte autant de soin à l’esthétique du bijou qu’à la qualité de la logistique ou au service client. Si les professionnels travaillent avec nous depuis parfois 40 ans, c’est aussi parce que nous assurons un service de qualité...c’est dans ce sens que je travaille au côté de ma soeur.» explique Jordan.

«Dans chacune des créations Eliot je retrouve ma mère. Audacieuse, coquette, douce... chaque bijou Eliot je l’adresse à une femme. Si j’écoute Jordan, rien qu’en moi se cachent des centaines de femme, donc j’ai du boulot pour pas mal d’années !» s’exclame Karine.

Entre préciosité, tradition et innovation, c’est ainsi que se définit la culture d’entreprise Eliot


Go Top